Now Reading:
Beni : Marche pacifique couplée pour exiger le rétablissement des réseaux sociaux et contre les reports des élections dans les villes de Beni-Butembo
Full Article 2 minutes read

Beni : Marche pacifique couplée pour exiger le rétablissement des réseaux sociaux et contre les reports des élections dans les villes de Beni-Butembo

Une marche pacifique couplée organisée ce Jeudi 27 Décembre en ville de Beni provoquant une paralysie totale des activités. D’une part appeler aux maisons de télécommunications de permettre à la population de jouir de leur droit de communiquer par les réseaux sociaux et SMS, de l’autre côté s’indigner contre les reports des élections à Beni-Butembo et Yumbi à cause de la maladie à virus Ebola et l’insécurité selon les raisons évoquées par la CENI.

Initiée par la Lucha/Beni, les manifestants ont commencé à barricader la plupart des rues principales dès le petit matin. Contrer par l’offensive de la police qui a tiré des coups de balles réelles en l’air pour disperser les manifestants, ces derniers venus de quatre coins de la ville ont réussi à se rassembler et faire une marche commune.

Les manifestants ont d’abord fait leurs premières déclarations devant les maisons de télécommunications réclamant le rétablissement des réseaux sociaux, mais également l’activation des messageries instantanées (SMS).  Ensuite, la foule est descendue à Boikene où se trouve le bureau de la CENI; c’est par là que ces manifestants ont été dispersés définitivement par des coups de balles tirées par les militaires pendant plusieurs minutes.

La population en colère s’est attaquée par la suite au Centre de Transit d’Ebola se trouvant au quartier cité-Belge en ville, dans la commune de Beu où se trouvaient 24 patients, dont 17 seraient testés négatifs mais en observation et qui étaient obligés de s’échapper.

Signalons que la circulation des véhicules sur une partie du boulevard Nyamwisi a été constatée vers 16h, après une pluie pendant laquelle les chauffeurs ont profité pour enlever les barricades.

Une journée ville morte est encore envisagée avant le 30 Décembre, le jour des élections, par la coordination interuniversitaire de Beni.

Amza BELHADJI

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.