Now Reading:
deux malades guéris d’ebola, le Dr Muyembe appelle la communauté à les accueillir.
Full Article 2 minutes read

deux malades guéris d’ebola, le Dr Muyembe appelle la communauté à les accueillir.

Espérance Nabintu et son fils âgé d’un an, respectivement épouse et enfant du mari atteint d’Ebola décédé à Munigi en territoire de Nyiragongo,ont quitté le centre de traitement installé à l’hôpital général de Goma ce mardi 13 août 2019.
Le secrétaire technique du comité national multisectoriel de la riposte contre Ebola en RDC s’est dit satisfait du travail abattu par les équipes de la riposte.

En effet deux de quatre personnes contaminées de la maladie ont été guérit de quoi satisfaire le Docteur Jean Jacques Muyembe. Le patron de la riposte a précisé que la maladie à virus Ebola n’est pas synonyme de la mort plutôt elle est guérissable.
« C’est pour nous un message fort pour dire que Ebola n’est pas synonyme de la mort, plutôt elle est guérissable. Bien que ça fait peur puisqu’elle entraine beaucoup de décès, mais aujourd’hui nous savons qu’il y a des médicaments contre Ebola. Si le malade arrive tôt dans le centre de traitement, il a beaucoup de chances pour en sortir guérit comme ceux pour qui nous célébrons la sortie maintenant » a fait savoir Jean Jacques Muyembe à la foule venue nombreuse pour assister à la sortie de ces guérit du CTE.

Pour cet épidémiologiste, la communauté autour du ménage guérit ne constitue plus de risques de contamination , comme ce fut le cas pendant maladie. Ces personnes guérit d’Ebola ont été insérées dans leur communauté afin de reprendre leur vie normale. Le message a été traduit d’une salutation symbolique physique à la main, prouvant qu’ils ne sont plus à risque. Par ailleurs, le Dr Muyembe a demandé aux guérit de devenir ambassadeurs pour la riposte dans la communauté.
Rappelons que le deuxième cas d’Ebola confirmé et décédé le 31 juillet dernier à Goma, a entrainé la contamination de ces deux personnes déchargées guérit,et seulement deux semaines après leur prise en charge au CTE. Le nombre des contacts de cette famille est sous-surveillance des équipes de la riposte,et sont au nombre de 200 personnes.
David MAHAMBA

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.