Now Reading:
GOMA :Joël LAMIKA dénonce les violations des droits humains dans les milieux carcéraux
Full Article 2 minutes read

GOMA :Joël LAMIKA dénonce les violations des droits humains dans les milieux carcéraux

L’ activiste des droits humains , journaliste indépendant basé à Kinshasa, Joël Lamina dénonce les conditions inhumains dans lesquelles sont soumis les détenus Congolais, privés de leurs droits fondamentaux.
Lors d’un point presse tenu ce vendredi 22 mars à Goma , il qualifie d’échappatoire les actes que subissent les détenus aux instances judiciaires. De passage à Goma au Nord-Kivu via Bukavu, cet activiste dénonce son arrestation  par les agents de renseignement de la police P2. Qui lui ont infligé un traitement inadéquat.
« Je me suis retrouvé dans une pièce de 3 mètres sur 2 parmi 37 autres détenus dont certains mineurs. Ladite pièce ne disposait pas de fenêtres, moins encore aucune aération. Respirer l’aire de l’extérieur était une grâce » a t-il rapporté ,il déplore également  la non prise en charge et le manque de suivi aux différents cachots et prisons par les services spécialisés. Retrouvé sa liberté quelques jours après son arrestation, Joël Lamika recommande au président de la république, qui visiblement reste attacher au respect des droits humains, d’offrir les meilleurs cadres de détention (cachots et prisons) qui seront dans les condition humaines. Faire bénéficier également aux détenus leurs droits basics tels qu’avoir de visites sans rien verser au chef de poste en veillant au  respect du délai de détention préventive. Joël Mika appelle toutes les instances judiciaires au respect des droits de la personne en détention.

David MAHAMBA

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.