Now Reading:
Goma: Le rôle des médias dans la promotion des femmes, au cœur des échanges entre journalistes
Full Article 3 minutes read

Goma: Le rôle des médias dans la promotion des femmes, au cœur des échanges entre journalistes

Les journalistes de Goma ont échangé ce 12 mars sur le rôle des médias dans la promotion de la femme. Séance animée par M. Jacques Vagheni, coordonnateur du collectif des radios communautaires du Nord-Kivu (CORACON) en marge du mois de la femme, à l’issue d’un café de presse tenu au centre de presse de l’UNPC.

Le Coordonnateur du CORACON a soulevé quelques difficultés que rencontrent les femmes journalistes, caractérisées par la perception de la communauté à l’égard d’elles. « La femme journaliste parle trop, ce qui veut dire qu’elle est menteuse ». Face à ce défi qui rend en chemin de croix la profession de journalisme aux femmes, M. Jacques a révélé que la femme journaliste n’est pas menteuse. Il suggère cependant aux médias d’abroger le tabou lié au découragement des femmes à l’accès dans la profession.

L’orateur a également recommandé aux promoteurs d’entreprises médiatiques d’encourager les femmes qui travaillent dans leurs structures, en les octroyant des postes de prise de décision. Cependant, note-t-il, les radios au sein de son collectif, ont eu un paris gagné dans la promotion des droits des femmes en général, et de la femme journaliste en particulier.  » Il y a deux femmes qui dirigent deux radios et quatre femmes qui assument le poste de rédacteur en chef sur cinquante radios que nous coordonnons  » a fait savoir M. Jacques.

Une trentaine des journalistes, hommes et femmes présent à ces échanges, ont été satisfaits du débat. Reconnaissant la capacité de travail de certaines de leurs consœurs, Un homme journaliste a dit avoir beaucoup d’estimes envers elles. Son rudiment en journalisme, est venu d’une femme, se rappelle-t-il. Il encourage cependant d’autres femmes des médias à faire de même en fournissant d’efforts, source de la réussite.

Les défis à révéler étant encore nombreux, les femmes journalistes présent à ces assises recommandent au coordonnateur du CORACON à fournir un plus, afin de barrer la chaîne de la non considération de la femme par leurs confrères au sein de certaines rédactions. Elles souhaitent également que ce collectif aide les jeunes filles étudiantes en sciences de l’information et de la communication, à prendre conscience de ce qu’elles vont devenir après leurs études.

Les meilleurs reportages sur la promotion des droits de la femme, diffusés en ce mois de mars, seront primés, a fait savoir au terme de ces échanges, Madame Rosalie Zawadi, présidente de l’Union Nationale de la Presse du Congo (UNPC) section du Nord-Kivu.

Jikaze Emmanuel

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.