Now Reading:
Goma : les étudiants de l’ISTA affligés par les actes de vandalisme causés à Munigi et fustigent l’attitude affichée par la police
Full Article 3 minutes read

Goma : les étudiants de l’ISTA affligés par les actes de vandalisme causés à Munigi et fustigent l’attitude affichée par la police

Dans une déclaration lue ce 20 janvier devant la presse à Goma, les étudiants de l’Institut Supérieur des Techniques Appliquées (ISTA/GOMA) ont présenté leur indignation par rapport à l’interprétation de l’attaque qu’ils ont subie à Munigi en territoire de Nyiragongo. Ils ont déploré cependant la complicité de la police commise au bureau de la chefferie avec sa population environnante.

Tout en déplorant en dénonçant la situation dramatique et actes ignobles qui se sont produits à quelques mètres du bureau de la chefferie de Bukumu sous l’œil impuissant des autorités de la place, la famille estudiantine de l’ISTA a appelé les autorités compétentes à prendre leur responsabilité de dommages aux préjudices causés par cette population de Nyiragongo.

« Retenez que lors de cette attaque, la population de cette entité a été l’auteur de destruction méchante dont le caillassage des plusieurs véhicules qui étaient dans le cortège et d’autres véhicules brulés. Mais également cette population s’est servie des armes blanches (Couteaux, machettes et flèches) qui ont entrainé plusieurs cas de blessés du côté des étudiants faisant partie du cortège » lit-on dans leur déclaration signée par le porte-parole Salem Binagha.

Ces échauffourées entre ces habitants et les étudiants ont fait état des dégâts humains et matériels non négligeable. C’est entre autre deux morts, deux véhicules brulés, huit jeeps détruites, quatre taxis de transport en commun détruits et quinze autres légèrement détruits, une moto brulée et une autre volée. Le porte-parole des étudiants dément ces actes de vandalisme portés à leur charge, en les attribuant à la population de cette contrée, venue les menacer de leur passage.

Ces étudiants fustigent cependant l’attitude des éléments de la police commis au bureau de la chefferie de Bukumu, non loin de la place où l’incident s’est produit. Ces éléments de l’ordre sont venus en appui à cette population présumée auteur de ces atrocités en tirant de balles réelles comme si c’était un front. Ces jeunes affligés exigent l’ouverture immédiate des enquêtes afin que les responsabilités soient établies, les coupables et leurs complices soient jugés.

Des sources à notre possession renseignent qu’un motard taximan faisant partie du cortège de ces  étudiants aurait pris par force deux litres de carburant à un revendeur de cette contrée avant de s’en aller. Ce qui a semé un climat de terreur à la population locale assimilé aux vives bagarres, l’origine de ces atrocités.

Signalons que lors de l’enterrement de leur collègue le 16 Janvier dernier à Munigi dans le territoire de Nyiragongo, au Nord de la ville de Goma, ces étudiants se sont vus attaquer par une couche de la population de cette contrée. Kubuya Bahati Birindwa était atrocement assassiné alors qu’il était au service de gardiennage nocturne à Goma le 12 janvier courant.

David MAHAMBA et Jikaze Emmanuel

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.