Now Reading:
RDC:Blocage des ordonnances de Tshisekedi, l’ONG ACAJ charge la ministre de Porte feuille
Full Article 2 minutes read

RDC:Blocage des ordonnances de Tshisekedi, l’ONG ACAJ charge la ministre de Porte feuille

L’Organisation de défense des droits de l’homme ACAJ, association congolaise pour l’accès à la justice  accuse  la ministre de portefeuille  de bloquer l’exécution des très controversés ordonnances du président de la république Felix Tshisekedi, signées en début de ce mois de juin.

Dans une correspondance adressée ce vendredi à la ministre  Wivine Mumba dont  Congo Media plus a pris connaissance, l’ACAJ décrie le retard dans lequel  la ministre  du portefeuille a pris pour installer  des nouveaux mandataires  récemment nommés à la Gécamines et  à la société nationale de Chemin de fer du Congo.

L’ONG  se dit profondément préoccupée par  cette situation  et estime que « cet acte est constitutif non seulement d’une abstention coupable, et  d’obstruction à la jouissance des droits garantis aux particuliers prévus et punis par l’article 180 du code pénal livre II »   

Au début de ce mois, Gabriel Kyungu, Fabien Mutomb  ont été nommé à la tête de la société nationale des chemins de fer du Congo  respectivement comme Président du conseil d’administration et  Directeur général de cette entreprise de portefeuille  l’ex ministre de sport Sama Lukonde ,ou encore l’homme d’affaire Albert Yuma ont été nommé  et depuis leurs nominations ils ne sont pas entré  dans leurs nouvelles fonctions car n’ayant pas encore obtenu leurs notification de la ministre du portefeuille autorité de tutelle. Elle lui rappelle que son acte constitue une atteinte aux droits garantis aux particuliers et demande l’exécution des ordonnances

Cette situation  est considérée comme un « blocage » estime Me Georges Kapiamba, pour lui  la situation, des entreprises concernées se dégradent chaque jour et leurs agents sont désespérés.

Par ailleurs, Il recommande à la ministre  concerné  d’exécuter les dites ordonnances pour  « permettre aux bénéficiaires d’en jouir leurs droits »

Rappelons que ces ordonnances controversées  du président Tshisekedi, contresignées, par  le premier ministre sortant Bruno Tshibala, ont suscité un débat à l’assemblée nationale  grâce au député FCC Nawej .Au lendemain de  sa motion incidentielle, des manifestations  des militants de l’UDPS  ont éclaté devant le siège des parlement  au  palais du peuple,  et dans quelques villes du pays pour protester cette attitude du député qui est passé par la suite aveux.

PFA

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.